Conduire le changement en entreprise : nos recommandations pour réussir

Pour les entreprises, le changement constitue une étape obligatoire. Il peut intervenir lors de l’installation de nouveaux outils ou pour améliorer la visibilité et la rentabilité de l’entreprise sur le marché. Certains changements interviennent régulièrement au niveau opérationnel et ne présentent pas d’impact majeur à l’échelle de l’entreprise. D’autres changements, par contre, interviennent à des niveaux stratégiques et présentent des implications majeures pour l’Organisation. Les transformations à l’échelle de l’Organisation bouleversent les habitudes de vos collaborateurs qui dans certains cas peuvent présenter des résistances face à la transition. Pour la réussite des nouveaux projets, il est indispensable de penser à un modèle de conduite du changement.

La conduite du changement, qu’est-ce que c’est ?

La conduite du changement ou transformation des organisations est une démarche qui consiste à accompagner et à suivre un projet de réorganisation au sein d’une entreprise. Le projet de réorganisation peut prendre en compte toutes les sphères de l’Organisation. Par exemple, l’accompagnement peut intervenir lors de la réorientation d’une activité, la digitalisation de l’outil de travail, l’amélioration des compétences, etc.

Les entreprises ont particulièrement recours à la conduite du changement en cas de changement organisé. C’est-à-dire, en cas de changement pouvant entraîner une rupture, mais surtout une nécessité de réorganiser l’entreprise. Il est donc important d’aborder la question de la conduite du changement avec beaucoup de sérieux et de manières efficaces.

Autrement, conduire le changement, c’est initié des démarches nécessaires pour aider ses équipes à comprendre le changement et à l’intégrer dans leurs pratiques. Cela implique que le manager doit prendre en compte l’impact de la transformation sur leur travail et mettre en place une stratégie de communication. Cette démarche a pour objectif d’amener toutes les parties prenantes à participer au changement engagé.

Accompagner le changement, c’est aussi établir le lien entre des collaborateurs prêts et une stratégie d’entreprise pouvant impliquer plusieurs projets de changement. Le but étant que chaque projet réussisse et que les buts soient atteints dans le respect du budget et des délais.

Quels sont les objectifs de la conduite du changement ?

Mettre en œuvre un projet de transformation et l’implanter sans préalablement impliquer ses collaborateurs constitue une excellente manière d’échouer. Un projet de changement sans préparation ou sans accompagnement adéquat implique des résultats désastreux. Voilà pourquoi il est indispensable de bien travailler le projet et d’installer un processus qu’il faudra suivre. Ce processus s’appelle conduite du changement.

Conduire le changement, c’est donc expliquer les enjeux aux salariés. Ces derniers doivent être équipés des outils nécessaires et des compétences qu’il faut pour mener à bien les changements. S’il le faut, vous pouvez organiser une formation pour que les salariés puissent s’approprier de nouvelles manières de faire.

Ainsi, la clé de la réussite du plan de changement réside dans la manière de mener la gestion du changement. Cela prend également en compte les étapes de la réflexion sur le projet, sa mise en œuvre et la communication adéquate pour faciliter la transition. Les avantages d’un modèle de conduite du changement sont nombreux. La conduite du changement permet aux managers d’équipe :

  • d’analyser les différents facteurs du changement pour jauger l’impact sur l’équipe et sur l’ensemble de l’entreprise ;
  • d’examiner les parties prenantes pour mieux accompagner le changement ou abandonner le projet si nécessaire ;
  • de définir les relations de cause à effet afin d’amorcer le projet avec intelligence ;
  • d’identifier les résistances possibles pour mieux les comprendre et les éviter ;
  • de s’adapter et de relever de nouveaux défis.

Le monde de l’entreprise est en perpétuelle évolution. Pour être compétitive sur le marché, chaque entreprise se doit d’innover constamment, et cela passe surtout par les grandes transformations. Il est donc important d’avoir une bonne gestion de ces transformations pour espérer évoluer.

Quelles sont les étapes essentielles d’une démarche de changement ?

Conduire le changement implique de prendre en compte la dimension humaine, de culture et des valeurs d’entreprise sans oublier les résistances au changement. L’objectif de la manœuvre est d’amener les collaborateurs à comprendre et à accepter les nouvelles règles du jeu. Le processus de la conduite du changement est résumé en 7 étapes.

Détermination de l’objectif

Pourquoi installer une stratégie de conduite du changement ? Généralement, c’est pour être à la hauteur des évolutions permanentes du marché, pour faire face aux concurrents, pour améliorer ses services, etc. Avant de se lancer dans un projet de transformation structurelle, opérationnelle ou stratégique, les managers doivent, en amont, déterminer les buts à atteindre. Les buts peuvent être variés. Ils peuvent être d’ordre financier, commercial, marketing, etc.

Audit et diagnostic

Après avoir donné une définition aux objectifs, il faut faire un état des lieux sur l’organisation actuelle de l’entreprise. Acteurs, compétences, culture interne, organigramme, contexte concurrentiel, tous ces aspects doivent être analysés. Le but est de comprendre la situation actuelle de l’entreprise, mais aussi de déterminer les opérations adéquates à mettre en œuvre pour conduire le changement.

La communication interne

En entreprise, toute transformation importante peut être considérée comme une menace. Il est donc important d’installer une bonne stratégie de communication pour changer la tendance. Les changements doivent être perçus par tout le monde comme une opportunité. Pour y arriver, il faut, en suivant le plan de conduite du changement, réussir à gommer cette perception de menace. La communication est une étape indispensable pour réussir tout changement en entreprise.

La formation interne

La formation peut paraître négligeable, mais c’est une étape indispensable pour accepter le changement. Il faut donc mettre en place des modules de formations constituées d’ateliers participatifs et de formation théorique. Grâce à cette phase, tous les acteurs impactés par la transformation pourront comprendre la démarche.

Accompagner la conduite du changement

L’accompagnement est un facteur indispensable dans tout processus de conduite du changement. Il s’agit de cibler et de mettre en œuvre des actions en considérant chaque employé et ses besoins concrets. L’accompagnement constitue une action de coaching.

Les ateliers participatifs

Au-delà des formations au leadership et du coaching, il est important d’amener les parties prenantes à s’échanger sur les transformations récentes. Cette phase permet à chaque acteur du changement d’exprimer ses ressentis et d’évoquer les difficultés qu’il éprouve ou des bénéfices obtenus.

Le suivi

Il est important de mettre en place certains indicateurs de suivi pour suivre et apprécier les résultats des changements. Ces indicateurs vous permettront de savoir si les actions mises en œuvre sont efficaces ou pas. Les indicateurs à mettre en place dépendent de vos objectifs.